Du bist hier: (Start)...(Fotos - Berichte)....(Peugeot 204 Anaconda)

Peugeot 204 Anaconda (1969)

- es ist keine Bildbeschreibung verfügbar -


2004: Auf der Retromobile in Paris vom Club 204/304 aus Frankreich ausgestellt

2009: Versteigerung durch das Peugeot Museum:

Die BBM Anaconda von 1969 hat zwar nur 1,1 Liter Hubraum (von einem 204-Motor), doch dank intensiven Tunings leistet sie mehr als 100 PS. Das reicht für mehr als 200 km/h. Schätzwert: 15.000 bis 20.000 Euro. Siehe hier

 

Weitere Details hier



Daten, die bei der Auktion 2009 zur Verfügung standen:

BBM
Anaconda 1969
N° de série : 337080
Moteur : Peugeot Type 204 préparé en position centrale arrière
Alésage-course : 75 X 64mm
Cylindrée : 1130 cm3
Distribution : soupapes en tête
Alimentation : 2 carburateurs double corps Weber
Puissance maximum :53 Cv Din à l'origine, près de 100Cv selon le préparateur
Boîte de vitesses : mécanique à 4 rapports + MA
Châssis : caisson constitué de tôles en acier pliées et soudées par point
Carrosserie : coupé deux portes, bi place en polyester.
Suspension avant : double triangulation avec combiné ressorts/amortisseurs.
Suspension arrière : simple triangulation avec combiné ressorts/amortisseurs
Freins : hydraulique à disque sur les 4 roues de type 304
Performances : près de 200 km/h
Période de production : 1969
Nombre de voitures construites :1


L'aventure BBM commence dans les années soixante avec Pierre Bertin-Boussu et Jean Michel Meunier passionnés par la compétition et désireux de construire un prototype. Le projet démarra en 1966. le plus grande difficulté fut la réalisation du moule de carrosserie et la maîtrise du gel coat. Guy Dhotel apporta son aide pour la mise au point et en mai 1969 la BBM couru son premier rallye. Après divers mécaniques la BBM se voit équipée d'un R8 Gordini 1296 cm3 préparée par G.Choquet, constructeur et pilote de l'INA.

L'Anaconda fut la suite logique du programme BBM. Elle naquit de l'alliance de deux hommes : Francis Diter et Bernard Lanseman. Le projet était de créer une berlinette capable de participer au 24 Heures du Mans 1969. La préparation du moteur d'origine Peugeot 204 fut confié à Jean Michel Mercier, Pierre Bertin Boussu s'occupant surtout du châssis et des trains roulants.
Il s'agit donc d'un modèle unique né pour courir en endurance mais utilisable également sur route.

Carte grise française

Estimation 15 000 - 25 000 €
Sold for 16,679 €

 

La BBM  Anaconda concept fut produite de 1969 à 1969
1 motorisation est sur Histomobile d'une cylindrée de 1.1L présentant une puissance de 110ch.



BBM Anaconda  concept
 

Cette berlinette est le fruit du rassemblement de deux personnes : Francis Diter, artisan en charpente métallique, et Bernard Lanseman, styliste au bureau d'étude Peugeot, dirigé à l'époque par Paul Bouvot. Cette voiture aurait été étudiée à l'époque pour participer aux 24H du Mans 1969.

Le châssis ne pèse que 70kg, il est formé de tôles pliées et soudés par point, prenant la forme d'un caisson. Cette méthode de soudage a l'avantage de réduire le poids, mais elle évite aussi l'utilisation de traverses. La partie avant soutient la crémaillère, les maîtres cylindres, les combinés ressorts-amortisseurs réglables, comme à l'arrière avec une suspension du même type que la première BBM. A l'avant, la suspension bénéficie d'une double triangulation, malheureusement d'une simple à l'arrière. Le freinage est assuré par quatre freins à disque de Peugeot 304.
Le moteur qui est le quatre cylindres Peugeot 204 de 1130cm3 est en position centrale arrière. Pour être précis, le bloc utilisé est un type XK, il conserve la même inclinaison que sur le modèle dont il est issu et permet à l'Anaconda de dépasser allègrment les 200km/h. Ses deux carburateurs doubles corps Weber et la culasse retravaillée permettent d’atteindre la puissance de 110ch. La boîte de vitesse installée sous le bloc (particularité du moteur transversal de la 204), ne change pas de disposition.
A l'intérieur, la sécurité n'a pas été oublié avec notamment un arceau autour du pare-brise qui rejoint l'arceau arrière, et une structure déformable en avant du châssis. Le réservoir est au centre de l'auto et est isolé par une structure pare-feu. La direction est à colonne brisée par deux cardans et seulement 1 tour 3/4 de butée à butée !
L'homologation suscita quelques problèmes au niveau des normes anti-pollution.